Pollution de l’Escaut par Tereos

Pollution de l’Escaut par Tereos

Pollution de l’Escaut: Valenciennes Métropole a déposé plainte à son tour 

Après la Wallonie, la Fédération de la pêche du Nord, le syndicat des eaux SyMea ou l’association France Nature Environnement, l’agglomération de Valenciennes a déposé plainte à son tour. La Porte du Hainaut ne se prononcera qu’une fois les conclusions des enquêtes connues. 

La liste des entités qui ont déposé plainte contre X, suite à l’atteinte à l’environnement qu’a subi l’Escaut, continue de s’étoffer. Peu après la rupture, en avril, d’une digue de Tereos dans le Cambrésis, des milliers de poissons sont morts jusqu’en Belgique « article la voix du Nord » .

La Wallonie et plusieurs communes belges ont déposé plainte auprès du procureur de Charleroi. En France, le parquet de Cambrai a été destinataire lui aussi de plusieurs missives de la même teneur. La commune de Bouchain a ainsi déposé plainte dès le 23 avril. Le 7 mai, plusieurs associations ont effectué la même démarche : les fédérations nationale et régionale France Nature Environnement, au nom des 3 500 associations de protection de la nature et de l’environnement qu’elles représentent. Mais aussi Picardie nature, l’Iris sauvage ou encore le Groupement ornithologique du Nord (GON).

Souhaitant être destinataire, lui aussi, des éléments du dossier, le Syndicat mixte Escaut et affluents (SyMEA) a lui aussi déposé plainte le 11 mai. Cet établissement public territorial, qui regroupe 15 intercommunalités du bassin-versant de l’Escaut, porte les Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) de l’Escaut et de la Sensée. Autre structure qui a porté plainte en vue de se constituer partie civile, la Fédération du Nord pour la pêche et la protection du milieu aquatique. Cette entité, qui regroupe 89 associations locales et 26 000 membres, entend aussi jouer un rôle technique auprès des enquêteurs. Elle a déjà entamé un travail de suivi, pour évaluer l’ampleur des conséquences de la pollution sur la vie aquatique.

La CAPH se prononcera en fonction des conclusions de l’enquête

S’inscrivant dans la démarche du président de Région, Xavier Bertrand, qui avait écrit au préfet le 12 mai pour être tenu informé des avancées des enquêtes, le président de Valenciennes métropole a lui aussi déposé plainte, courant juin, au nom de l’agglomération. « C’était plus cohérent que de le faire au niveau de la ville de Valenciennes », indique Laurent Degallaix. La CAPH, elle, attend que les conclusions des enquêtes soient connues pour se prononcer. Son président, Alain Bocquet, a demandé à cet effet au préfet d’en être tenu informé.