Sraddet Hauts De France Rapport – avis

Sraddet Hauts De France Rapport

Le CESER Hauts-de-France a adopté, le 03 juillet 2017, à la majorité des suffrages exprimés, son rapport-avis intitulé : « Hauts-de-France : territoire(s) en devenir – SRADDET 2019-2025».

Le futur Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) en cours d’élaboration constitue un enjeu majeur pour la région des Hauts-de-France. Il détermine les grandes orientations du Conseil régional pour l’aménagement et le développement de la région et des territoires qui la composent. Il présente une occasion unique de faire émerger une conscience et une ambition régionales et de construire en commun les priorités des Hauts-de-France.

Cette construction est d’autant plus nécessaire que les Hauts-de-France rassemblent des territoires très divers, par leurs relations et complémentarités, par leurs situations et évolutions économiques, sociales et démographiques très différentes et parfois divergentes.

Dans ce cadre, le CESER souligne, à travers son rapport-avis, des priorités qui pourraient guider l’élaboration et la mise en œuvre du « schéma des schémas ». Il préconise en particulier :

La prise en considération d’espaces de projet, et la mise en place d’un fonds dédié

L’intégration des volets mobilité du SRADDET et de la Stratégie d’aménagement numérique de la Région pour des « réseaux d’agglomérations intelligentes et mobiles »

Le développement d’une fonction d’agence régionale d’aménagement du territoire, pour accompagner les ingénieries des territoires et leur mise en réseau une articulation entre le SRADDET et les autres schémas structurant les politiques régionales, et en priorité le SRDEII.

Enfin, pour de produire un SRADDET lisible et appropriable, le CESER préconise des présentations pédagogiques ciblées selon les publics ; des rencontres d’informations pour l’ensemble des élus en identifiant les implications du SRADDET les concernant ; une mobilisation des Conseils de développement pour contribuer à la diffusion des orientations auprès des acteurs des territoires et des citoyens.

PRPGD hdf Gestion des déchets :

1°) Objectif de valorisation matière et organique pour les déchets non dangereux non inertes porté à 55 % en 2020 et 65 % en 2025,

2°) Réduction des capacités de stockage de ces déchets de 30 % en 2020 et de 50 % en 2025 par rapport aux quantités admises en 2010,

3°) Extension des consignes de tri à tous les emballages d’ici à 2022,

4°) Valoriser sous forme de matière 70 % des déchets du secteur du bâtiment et des travaux publics en 2020,

5°) Réduire de 50 % les quantités de produits manufacturés non recyclables mis sur le marché avant 2020.